Loretta Lynch, US Attorney General

Photo : Alex Wong/Getty Images
Photo : Alex Wong/Getty Images

Depuis le 27 avril 2015, date de sa prestation de serment en présence de Joe Biden Vice-Président des Etats Unis, elle est le nouveau visage de la Justice américaine. Fille d’un pasteur et d’une bibliothécaire, Loretta Lynch prend la tête du Département de la Justice des États-Unis.

Une nomination attendue

S’il est possible de parler d’attente pour évoquer l’arrivée aux plus hautes fonctions judiciaires de Loretta Lynch, c’est bien en raison des 167 jours qui se sont écoulés entre l’annonce de sa nomination le 8 novembre 2014par le président Barack Obama et le vote des sénateurs intervenu le 23 avril 2015 afin de confirmer sa nomination.

Dans les faits, en novembre 2014, Barack Obama la nommait pour succéder à Eric Holder occupant le poste de ministre de la Justice depuis 2009. Mais, c’est seulement le 26 février 2015 que le comité judiciaire du Sénat confirmait le choix du Président américain puis, le 23 avril dernier que les sénateurs validaient la nomination de Loretta Lynch.

En réalité, ces six mois s’apparentent à une véritable bataille politique au sein d’un Sénat où les démocrates sont minoritaires. Après d’âpres négociations, les sénateurs ont voté par 56 voix contre 43 en faveur de Loretta Lynch.

Harry Reid, sénateur démocrate du Nevada, indiquait à cet égard que la nomination de Loretta Lynch a pris autant de temps que les nominations combinées des sept ministres de la Justice précédents. Dans la même veine, Richard Durbin, sénateur démocrate de l’Illinois, qualifiait de « honte » pour le Sénat cette durée excessive et disproportionnée.

De fait, Loretta Lynch devient la 83ème ministre de la Justice et la seconde femme à occuper ce poste après Madame Janet Reno (1993-2001).

Loretta Lynch, 55 ans, prête serment devant le vice-président Joe Biden, à Washington le 27 avril 2015, devenant ainsi la première femme noire à la tête du ministère de la Justice américain. - Mark Wilson/Getty Images/AFP
Loretta Lynch, 55 ans, prête serment devant le vice-président Joe Biden, à Washington le 27 avril 2015, devenant ainsi la première femme noire à la tête du ministère de la Justice américain. – Mark Wilson/Getty Images/AFP

Le rôle du ministre de la Justice

Membre du cabinet du Président des Etats-Unis, l’US Attorney General dirige le ministère de la justice tout en représentant et assistant l’État. Il est secondé par un procureur général adjoint (Deputy Attorney General), puis par un procureur général associé (Associate Attorney General).

A la tête des 93 procureurs fédéraux, Loretta Lynch dirige et assure un lien entre l’administration judiciaire (offices, districts, divisions) et le FBI mais s’occupe également de la lutte contre le terrorisme et la corruption.

Le ministre de la Justice représente les États-Unis pour l’ensemble des sujets juridiques d’importance nationale tout en donnant son opinion et ses conseils directement au Cabinet du Président où directement à ce dernier. Enfin, Loretta Lynch représente le gouvernement des États-Unis au sein de la Cour Suprême mais également au sein des cours de justice où l’État a des intérêts.

Un parcours judiciaire solide et diversifié

Ces fonctions nouvellement occupées par Loretta Lynch viennent s’inscrire au cœur d’un parcours professionnel riche et brillant.

Après des études à l’université de Harvard (BA, Harvard University 1981 – University: JD, Harvard Law School 1984) et l’obtention de son diplôme, Loretta Lynch fait ses premières armes au sein du cabinet new-yorkais Cahill Gordon & Reindel.

À partir de 1990, elle a officié en tant que procureur fédéral à New York. D’abord rattachée au département des stupéfiants et des crimes considérés comme violents (1990-1994), elle a pris la tête du bureau de Long Island (1994-1998) puis celui de Brooklyn (1998-1999). Après avoir assisté le procureur fédéral du District Est de New York, Loretta Lynch était nommée par le Président Bill Clinton procureure fédérale du district Est de New York (1999-2001).

Loretta Lynch quittait son poste en 2001 avant d’intégrer l’année suivante le cabinet d’avocats Hogan & Hartson, actuellement Logan Hovells, spécialisé dans l’accompagnement des entreprises, des institutions financières et des organismes d’Etat. A côté de ses activités professionnelles, Loretta Lynch s’était notamment engagée en tant que conseillère spéciale du procureur du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) de 2002 à 2007. Dans le même temps, elle devenait membre du conseil d’administration de la Federal Reserve Bank of New York (2003-2005).

En 2010, elle était nommée pour la seconde fois au poste de procureure fédérale du District Est de New York afin de superviser les affaires pénales de Brooklyn, Staten Island, Queens et Long Island. Eric Holder, alors Attorney General, l’a également nommée la même année au Comité des conseillers du ministre de la justice, dont elle a pris la présidence en 2013. Elle a également siégé au Comité pour la diversité du ministère de la Justice. Enfin, le président Barack Obama annonçait le 8 novembre 2014 sa nomination au poste d’US Attorney General.

Les sénateurs ont voté par 56 voix contre 43 en faveur de Loretta Lynch, 55 ans. © RON SACHS / DPA / dpa Picture-Alliance/AFP - Le Point - Publié le 23/04/2015
Les sénateurs ont voté par 56 voix contre 43 en faveur de Loretta Lynch, 55 ans. © RON SACHS / DPA / dpa Picture-Alliance/AFP – Le Point – Publié le 23/04/2015

Les affaires marquantes

Avec une carrière professionnelle commencée en 1990, de nombreuses affaires peuvent servir d’illustration à son parcours.

En 1997, un haïtien dénommé Abner Louima est torturé par plusieurs policiers new yorkais avant de subir un viol par l’un des officiers ayant procédé à son intervention. Loretta Lynch va poursuivre les fonctionnaires de police amenant à la condamnation du violeur, Justin Volpe, à trente ans de réclusion. Les autres policiers seront également condamnés à des peines de prison.

Concernant la lutte contre le terrorisme, Loretta Lynch alors procureure fédérale va poursuivre un américain né en Bosnie et ayant projeté, en 2009, de commettre des attentats suicides dans le métro new yorkais. Adis Medunjanin, présumé membre d’Al-Qaïda, a été reconnu coupable d’un complot visant à commettre un acte terroriste et condamné à la prison à perpétuité. Selon Loretta Lynch elle-même, il s’agissait de « l’une des menaces terroristes les plus graves depuis le 11 septembre ».

Loretta Lynch et son équipe vont également poursuivre le représentant républicain de Staten Island, Michael Grimm, en raison de fraudes fiscales liées à sa compagne politique de 2010 pour un total de vingt chefs d’accusation (fraud, federal tax evasion, perjury…). La décision des juges est attendue pour le mois de juin 2015.

Les difficultés à venir

Bien que pouvant compter sur le soutien de la candidate démocrate aux élections présidentielles de 2016, Hillary Clinton, de nombreuses voix se sont élevées moins contre l’attente en elle-même lors la nomination de Loretta Lynch, première femme de couleur noire à ce poste, que pour les raisons l’ayant motivée malgré un curriculum vitae exempt de tout reproche. George Kenneth « G. K. » Butterfield, Jr. membre du Congrès et du parti démocrate explique que « It’s politics. It has nothing to do with her qualifications to serve. We hope that Republican senators will see that public opinion is not on their side. Not a single individual has criticized her character or ability to hold the job”.

Pour chiffrer cette mésentente, l’on remarque que si les sénateurs ont voté par 56 voix contre 43 en faveur de Loretta Lynch, celle-ci n’a obtenu que 10 voix républicaines sur les 54 possibles. Ted Cruz, candidat républicain aux primaires pour l’élection présidentielle, indique que Loretta Lynch soutient sans raison gardée la régularisation de sans-papiers organisée par le Président en exercice Barack Obama.

La première bataille du nouveau visage de la Justice américaine sera donc politique !

Néanmoins, ces attaques sont anciennes et émaillaient déjà le « mandat » de son prédécesseur Eric Holder nommé par Barack Obama. Ce dernier, premier homme noir à occuper les fonctions de ministre de la Justice, avait vu sa nomination confirmée par le Sénat par 75 voix contre 21 malgré les reproches républicains sur ses positions notamment sur le port d’arme mais également pour son rôle de conseil auprès de l’ancien Président Bill Clinton. Homme au tempérament libéral, les critiques se sont poursuivies malgré sa prise de fonction.

Le lien avec Eric Holder reste fort et les problématiques identiques. Ce dernier, avant de quitter ses fonctions, a rendu public deux rapports concernant les émeutes raciales de Ferguson. Si le premier rapport conclu à l’absence de poursuite contre le policier Darren Wilson qui avait abattu Michael Brown, le second dresse un constat aussi amer qu’autoritaire contre la police locale.

Or, entre la défiance des minorités américaines à l’encontre des forces de police en raison de nombreux drames récemment survenus et la rupture entre les policiers et la classe politique, notamment à New York fief historique de Loretta Lynch, le véritable combat de la ministre de la Justice va avoir lieu sur le terrain, au sein de chaque foyer et sera intimement lié au vivre ensemble et à l’éducation des futurs citoyens américains.

La Rédaction

—— Pour aller plus loin ——

– The United States, Department of Justice, http://www.justice.gov/

– Matt Apuzzo et Jennifer Steinhauer, As Attorney General, Loretta Lynch Plans Striking New Tone for the Justice Dept., The New York Times, 23 avril 2015

– Kristina Peterson et Devlin Barret, Senate Expected to Confirm Attorney General Nominee Loretta LynchThe Wall Street Journal, 23 avril 2015

– Lynette Holloway, Spokesman For Hillary Clinton Says Presidential Candidate Is “Glad” Loretta Lynch Confirmation Is Moving Forward, Newsone, 22 avril 2015

– Notable Names Database, http://www.nndb.com/people/610/000275782/

Aux États-Unis, le ministre de la justice Eric Holder démissionne, Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters, 25 septembre 2014

États-Unis : Loretta Lynch devient la première femme noire ministre de la Justice, France 24 avec AFP, 23 avril 2015

Loretta Lynch, première femme noire à diriger la Justice des États-Unis, Libération.fr, 23 avril 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s